Le match de football

Autores

Christian Bromberger, Alain Hayot, Jean-Marc Mariottini

Subtítulo

Ethnologie d'une passion partisane à Marseille, Naples et Turin

Editora

Éditions de la Maison des sciences de l'homme

Cidade

Paris

Páginas

408

Ano

2015

ISBN

9782735118175

Sumário

“Lever de rideau”, 1
Du lointain au proche, 2
Pour une ethnologie des passions, 4
Un objet paradoxalement méconnu, 7
Pour un comparatisme rasionné, 10
L’ enquête: une ethonologie à échelles multiples, 13

I – Histories de matchs, histories de villes, histories de vies
1. La revanche du Sud: la partissima Napoli-Juventus de Turin (25 mars 1990), 23
Écologie d’un match au sommet, 23
La mobilisation, 29
– Bombo: au service de Naples et des scugnizzi, 30
– Palummella: une affaire qui tourne, 35
Le drame, 37
Mors tua, vita mea“, 41

2. Le rouge et le noir: un derby turinois (23 février 1986), 45
Des villes coupées en deux, 45
Le taureau et la vieille dame, 48
– Gabriele ou la juste souffrance, 52
– Le bibliothécaire et la Signora, 55
– “Mamma Juve“, 57
Une affaire d’honneur local, 59

3. “Bordelais, j’ai niqué ta mère…”: OM-Bordeaux (14 avril 1990), 71
“Fiers d’être marseillais”, 71
– “Avec Pons, Bocanfuso, Malikian et Abdel Kalek…”, 77
“OM te Bez”, 78
– Maître P., le “socios” de la tribune Jean Bouin, 85
– Constant P.: le football comme modèle de réussite, 86
– Monsieur G.: une passion de maître d’école, 93
– Christian: du malheur à la vénération, 98

II – Le football comme métaphore
4. Itinéraires de la passion partisane, 105

5. Les lois du genre, 113

6. Le style de l’équipe comme affirmation d’une identité imaginaire, 121
“Droit au but”, 124
Ciuccio e fuochi d’artificio (L’âne et les feux d’artifice), 135
– La chanson du “scudetto“, 146
“Semplicità, serietà, sobrietà” (“Simplicité, sérieux, sobriété), 148

7. La composition de l`equipe comme parabole d’un destin collectif, 155

8. Les joueurs: des figures emblématiques des identités sociales, 165

9. Un creuset de modèles d`organisation sociale, 173
L`équipe comme métaphore d’un univers collectif: du côté du public, 176
Du côté des arbitres, 178
Du côté des dirigeants: du modèle disciplinaire au managerisme décontracté, 180

10. Le football comme vision du monde, 193

III – Le public des stades: une théâtralisation expressive des appartenances sociales
11. Les foules sportives: ni anges ni bêtes, 207

13. La répartition des spectateurs: au-delà du prix des places, des territoires, 221

14. Les militants, 229
Les associations “officielles”, 231
Les Ultras, 240
– “Marseille c`est pas la France”, 256

IV – La rhétorique des supporters
15. Où il est question de guerre, de vie, de mort, de sexe, de l`autre, 263
Une guerre ritualisée, 266
La vie, la mort, 278
L`exaspération des valeurs viriles, 283
Le discrédit de l`autre, 292

16. Le supporterisme comme spectacle total: une mise en scène codifiée et parodique, 297
Un spectacle total, 298
Une rhétorique facétieuse et distanciée, 304

V – Le match de football, une sorte de rituel religieux?
17. Le rituel entre excès et soupçons, 313

18. Les dimensions rituelles du match de football, 319
– “Marseille-sur-Liesse”, 328

19. Profondeur, distance et paradoxes, 347

“Prolongations”, 351
De la métaphore à la réalité, 355
Un feuilleton aux épisodes “discutables”, 358
Vu de Marseille, 365
– “Cette ville…”, 368
– “Marseille mes amours”, 369
– “Ce soir, le ciel est noir”, 370
– “Je m`adresse à vous”, 374
– “Peuple de Phocéen, il est temps de se révolter”, 375

Bibliographie, 379
Index, 391
Liste des sigles, 399
Listes
Encadrés, 401
Figures, 401
Illustrations, 402
Illustrations hors texte, 406

Edição

3 ed.

Resumo (outro idioma)

À quoi rime l’engouement de nos contemporains pour les matchs et les clubs de football ? Que cherchent à mettre en forme les passionnés qui se regroupent, semaine après semaine, sur les gradins des stades ? Une longue enquête ethnologique, auprès des spectateurs ordinaires comme parmi les supporters les plus démonstratifs de trois métropoles singulières, éclaire d’un jour nouveau les significations de cette ferveur. Récits de vie et paroles quotidiennes des partisans, histoires de matchs – des préparatifs aux commentaires du lendemain -, composition et répartition du public dans le stade, fonctionnement des associations de supporters, chants, slogans, emblèmes utilisés pour encourager les siens et discréditer les autres… sont ici analysés au plus près pour cerner les ressorts et les modulations de cette effervescence. Saisi dans tous ses états et dans toutes ses résonances, le match de football apparaît comme le support d’une gamme extraordinairement variée d’identifications, comme un langage universel sur lequel chaque collectivité imprime sa marque propre et, plus encore, comme la mise en forme dramatique des valeurs cardinales qui façonnent le monde contemporain. Quant au stade, il s’offre comme un des rares espaces où une société urbaine, dans sa moitié masculine au moins, se donne en spectacle à elle-même et où s’expriment émotions et symboles proscrits dans le quotidien. Ces propriétés, jointes à l’exaltation du sentiment communautaire et aux pratiques ferventes des supporters les plus ardents, invitent à esquisser un parallèle entre le match de football et un rituel religieux. En quoi cette analogie nous aide-t-elle à mieux comprendre ce qui se joue sur le terrain et dans les gradins?

Referência

BROMBERGER, Christian; HAYOT, Alain; MARIOTTINI, Jean-Marc. Le match de football: Ethnologie d'une passion partisane à Marseille, Naples et Turin. Paris: Éditions de la Maison des sciences de l'homme, 2015.